Accueil"L'année du Bourg" :Un demi-millénaire, ça se fête !

"L'année du Bourg" :
Un demi-millénaire, ça se fête !

1516 : c’est la date qu’on peut lire en bas du grand vitrail de l’église Saint-Guinal. 500 ans plus tard, à l’heure où le Bourg est en pleine expansion, la Ville a souhaité mettre en valeur son histoire mais aussi son présent et son avenir, à travers toute une série d’événements festifs, en lien avec plusieurs associations. 2016 est donc « L’année du Bourg » : l’ensemble de la population d’Ergué-Gabéric est invité à y participer et à découvrir le Bourg sous un nouveau jour !

La physionomie du Bourg d’Ergué-Gabéric est en train de changer. Lieu de passage « obligé » pour tous les Gabéricois à l’occasion de formalités à accomplir à la mairie, il est surtout un lieu de vie de plus en plus fréquenté. En quelques années, une centaine de maisons sont sorties de terre, à Saint-Joachim et Congalic. Cent soixante autres sont prévues, notamment dans la Zone d’aménagement concerté (ZAC) du Bourg où certaines sont déjà en construction.

En chantier également, la médiathèque, qui devrait ouvrir en décembre 2016. Puis ce sera au tour de la mairie, puisqu’un nouvel édifice est envisagé à l’horizon 2019. L’actuel a tout juste 60 ans : il a été inauguré le 24 juin 1956. Autre anniversaire, 70 ans cette fois : celui de l’AEG, le club de foot du Bourg.

Beaucoup d’associations mobilisées

« Pour ce demi-millénaire, un programme de réjouissances très diverses a été concocté par de multiples acteurs, tous très impliqués et qui travaillent ensemble, explique Marie-Laure Le Meur, adjointe à la culture, à l’animation et au patrimoine. Il s’agit du comité des fêtes et d’animation du Bourg, d’Arkae, du Collectif photo, du foyer logement de Ti an Douric, de l’ensemble paroissial de Quimper Rive Gauche et bien sûr des services de la mairie. Nous souhaitons ainsi donner une image positive d’un secteur qui se redynamise. »

Première date à retenir : à Pâques, le dimanche 27 mars le traditionnel Rendez-vous de l’orgue proposé par la Ville, à l’église Saint-Guinal, avec Marta Gliozzi, qui joue régulièrement à la cathédrale à Quimper.

Le 17 avril, à l’occasion d’une messe célébrée par Monseigneur Laurent Dognin, évêque de Quimper et du Léon, sera inauguré le nouvel autel de l’église. En effet, les paroissiens de l’ensemble Quimper Rive Gauche ont souhaité se mobiliser pour ces 500 ans et faire réaliser du beau mobilier en harmonie avec l’église, classée monument historique : un autel en chêne gravé de cinq croix, un ambon (tribune où on lit la Parole), deux sièges et un chandelier réalisés par les Ateliers Le Ber, de Sizun. Ils remplacent du mobilier des années 1970, qui avait succédé à l’autel primitif (toujours là, au pied du vitrail).

Comme chaque premier dimanche de mai, cette année le 1er, le marché aux fleurs se tiendra place Jean Moulin. En plus des animations habituelles, il présentera une partie de l’exposition de photos.

Un son et lumière inédit

Le vendredi 13 mai, place au chant avec Kana. Cet ensemble vocal a capella est composé de neuf choristes de la région brestoise. Il interprète des pièces profanes et sacrées, du Moyen Âge à nos jours.

Le 14 mai, un spectacle son et lumière sera projeté devant l’église. Pour cela, un fi lm est en cours, à partir de plus de 200 photos C’est la société Vos Nuits Étoilées, qui propose traditionnellement le feu d’artifice du 14 juillet qui s’en charge. Le Comité des fêtes a prévu une animation musicale et une petite restauration ensuite, on pourra même danser.

À partir de juin, une exposition de photos collectées auprès des Gabéricois sera mise en place, racontant le Bourg, en lien avec le Collectif photo. On peut toujours y participer (lire l’encadré). En parallèle, Arkae a en projet l’édition d’un livre sur l’histoire du Bourg, grâce à la collaboration de plusieurs auteurs. À noter qu’un fi lm sur le Bourg de demain a été réalisé par la Société d’Aménagement du Finistère (SAFI), qui est en charge de la commercialisation de la ZAC. On peut le voir sur le site de la mairie.

Balades, dessins, pyrotechnie

Découvrez le Bourg sous toutes ses coutures… en faisant appel à vos cinq sens ! Le samedi 24 septembre, suivez le guide à travers places, ruelles, lieux d’histoire et jardins secrets du Bourg. Vous pouvez compter sur Gaëlle Martin, agent de valorisation du patrimoine à la Ville, pour faire partager sa passion et vous rendre acteurs de votre visite, tantôt les yeux bandés, tantôt le nez à l’air… Puis en octobre, en route pour une balade contée ou chantée.

Les enfants des écoles seront sollicités à l’automne, pour représenter le Bourg en arts plastiques, et exposeront leurs réalisations en novembre. Les résidents du foyer logement de Ti an Douric participeront également à une bande dessinée.

Pour Noël, un grand spectacle pyrotechnique conté est programmé ; les chorales d’Ergué-Gabéric se produiront.

L’année 2016, nous y sommes. Et en 2026 ? Le Bourg va passer de 1 300 habitants (sur 8 500) à 2 200. Hervé Herry, maire, conclut : « Aujourd’hui il n’est pas le secteur urbain le plus attrayant. Mais des travaux d’ampleur ont commencé et d’ici quelques années il sera très accueillant, comme neuf, adapté à une ville qui se développe, tout en ayant conservé son âme de bourg rural. »

 

En Bref :

RSS

... : ...